1. Accueil
  2. Formations transport
  3. Conducteur du Transport en Commun sur Route (CTCR)
Retour

Conducteur du Transport en Commun sur Route (CTCR)

Durée : 434

Réaliser en sécurité un transport de personnes à l'aide d'un véhicule de transport en commun :


- Appliquer les consignes d'exploitation et effectuer les contrôles de sécurité dans le cadre d'un transport en commun.

- Conduire et manœuvrer en sécurité tout type de véhicule de transport en commun.

- Accueillir et renseigner la clientèle dans le cadre d'un transport en commun.

- Assurer les prestations commerciales de l'entreprise dans le cadre d'un transport en commun.

- Prévenir les situations difficiles et appliquer les procédures en cas d'incident, de malaise ou d'accident dans le cadre d'un transport en commun.

- Détecter et localiser un dysfonctionnement et renseigner les services concernés au cours d'un transport en commun.



95
%
Taux de reussite
100
%
Taux de satisfaction
Prochaines dates Inscription
du 23/09/2024
au 19/12/2024
/
Détails de la formation
Intervenants

Enseignants ayant satisfait aux exigences de compétences définies par la Ministère du Travail

Modalités pédagogiques

Méthodes actives adaptées à la formation des adultes.

Méthode individualisée ou collective adaptée selon le niveau de chaque candidat.

4 salles de cours équipées de moyens multimédia.

2 pistes privées homologuées équipé d’un abribus, 2 autocars et 1 simulateur de conduite du groupe
lourd.

En cas d’échec aux différentes épreuves de la session de validation, une 2ème session sera proposée dans le délai maximum d’une année


Modalités d'évaluation :


Mise en situation professionnelle : 03 h 45 min 

La mise en situation du TP CTCR se compose de 2 parties, appelées ci-après « Mise en situation professionnelle n°1 » et « Mise en situation professionnelle n°2 ».

1ère partie : Épreuve anticipée

Pour les candidats non titulaires de la catégorie D du permis de conduire, la 1ère partie doit être réalisée par anticipation.

La mise en situation professionnelle n° 1 se déroule en deux temps (1 h 30 min) :

  • « temps 1 » : conduite rationnelle axée sur les règles de sécurité et sur la réduction de l'incidence de sa conduite sur l'environnement 
  • « temps 2 » : conduite hors circulation

Temps 1 (1 h 00) :

  • prise en charge et démarrage du véhicule : 10 minutes ;
  • conduite effective : 45 minutes ;
  • délibération de l’expert et du jury : 5 minutes.

En présence d’un inspecteur du permis de conduire et de la sécurité routière (IPCSR), ci-après désigné « expert » et d’au moins un membre de jury, le candidat tire au sort un itinéraire et conduit pendant 45 minutes, pour une durée totale d’épreuve de 60 minutes. Les parcours, non réversibles, doivent présenter une répartition de 50 % en zone urbaine ou périurbaine et de 50 % permettant d’atteindre la vitesse maximale autorisée pour la catégorie du véhicule concerné.

De manière concertée, le jury et l’expert informent le candidat que son parcours est constitué d’une phase de conduite guidée et d’une phase de 20 minutes de conduite en autonomie qui peut être fractionnée. Dans ce cas, les directions ne lui sont plus indiquées. Il suit un itinéraire balisé par des panneaux visibles.

Pendant le parcours, l’expert ou le jury demande au candidat de réaliser au moins un arrêt commercial tel que défini sur la fiche de l’itinéraire. Cette prise d’arrêt peut intervenir en phase de conduite en autonomie comme en phase de conduite guidée. L’expert ou le jury n’apporte aucune modification au parcours défini, sauf en cas de force majeure. Dans cette hypothèse, l’expert et / ou le jury replace(nt) le candidat sur le parcours initial le plus rapidement possible.

Temps 2 (0 h 30) :

  • évaluation des questions écrites : 6 minutes 
  • prise en charge du véhicule : 9 minutes 
  • évaluation à l’oral : 5 minutes 
  • manœuvres : 10 minutes

En présence du jury et sur le plateau technique, le candidat effectue des vérifications courantes de sécurité et un parcours de maniabilité. Lors de l’évaluation aux questions écrites et de l’évaluation à l’oral, le jury s’assure que le candidat possède des connaissances théoriques liées à la sécurité et est capable d’adapter sa conduite à des situations complexes.

2ème partie : Épreuve finale, pour tous les candidats.

Mise en situation professionnelle n°2 : Réalisation d'une prestation de transport (2 h 15 min) :

  • installation, mise en œuvre éthylotest et démarrage : 5 minutes;
  • manœuvre : 10 minutes ;
  • prise en charge PMR : 15 minutes ; impression du ticket de tachygraphe : 5 minutes ;
  • étude de cas spécifique : 1 h 40 minutes.

Le candidat tire au sort une étude de cas correspondant à un des contextes de transport suivants :

  • le service occasionnel 
  • la ligne urbaine ou interurbaine 
  • la ligne régulière interurbaine nationale 

Le candidat dispose d’un temps de préparation et de rédaction de 45 minutes.

Éléments communs aux études de cas :

  • la mise en œuvre de l’éthylotest anti-démarrage (E.A.D.) et le démarrage du véhicule 
  • la réalisation d’une manœuvre professionnelle (durée 0 h 10 min) 

Par tirage au sort, le candidat réalise une manœuvre de stationnement :

- soit en bataille à main ou à contre main ;

- soit en épi en marche avant ou marche arrière ;

  • la mise en œuvre du dispositif permettant l’accès à une personne en fauteuil roulant (montée et installation d’un passager en fauteuil ou désinstallation et descente d’un passager en fauteuil) 
  • la rédaction d’un constat européen d’accident, d’un compte rendu d’accident, ou l’analyse d’un constat européen d’accident à partir d’une situation d’accident 
  • l’analyse d’un ticket de tachygraphe
  • la transmission à partir d’une situation donnée, d’un message de dysfonctionnement du véhicule. Ce message est transmis au service d’exploitation de manière écrite ou verbale, avec ou sans téléphone. En cas de message verbal, un des membres de jury prend le rôle de l’exploitant 
  •  l’impression d’un ticket de tachygraphe.

L’entretien technique se déroule immédiatement après la mise en situation professionnelle n°2.

Le jury évalue le candidat :

  • sur la prestation accomplie sur l’aire de manœuvre 
  • sur les propositions de réponses à l’étude de cas 
  • sur le questionnaire professionnel destiné à vérifier la connaissance des spécificités du transport en commun sur route 
  • sur le chargement des bagages et l’installation des passagers, la sécurité et le confort des passagers, la prévention de la criminalité et du trafic de clandestins, la prévention des risques physiques, et l’évaluation des situations d’urgence.
Lieu

Nice

Financement

CPF, Opco, Plan de financement entreprise, France Travail

Validation et/ou certification

Titre Professionnel "Conducteur du Transport en Commun sur Route"

Formation Manipulation des extincteurs

Formation Sauveteur Secouriste du Travail

Secteur professionnel

Secteurs d’activités :

Entreprise de transport public de voyageurs (un transporteur) agissant en « compte d'autrui »

Régie agissant pour le compte d'une autorité organisatrice

Structure dont le transport de voyageurs n'est pas l'activité principale et qui assure ses besoins en transport de personnes avec ses propres moyens (entreprise, collectivité, association agissant en « compte propre »)


Type d'emplois accessibles :

Conducteur d'autobus ou d'autocar affecté à des services réguliers urbains, interurbains, départementaux, régionaux, services librement organisés (SLO) et internationaux

Conducteur en période scolaire (CPS)

Conducteur de navettes de gares, d'aéroports ou de personnel d'entreprises ainsi que du transport à la demande (TAD)

Conducteur accompagnateur de personnes à mobilité réduite

Machinistes receveurs

Conducteur receveur

Conducteur de petit train touristique


Le conducteur de transport en commun sur route peut évoluer vers les métiers de l'exploitation, du commercial ou du contrôle du transport de voyageurs. Il peut devenir tuteur, moniteur d'entreprise voire formateur ou responsable d'une équipe.

Pour les réseaux exploitant également des lignes de tramways, il peut diversifier son activité en conduisant ce type de matériel sous réserve d'une habilitation.

Il peut s'orienter vers un emploi de conducteur de tourisme ou de grand tourisme ou se spécialiser dans l'évènementiel.


Codification

TP-00071m12

Nous écrire
Les champs indiqués par un astérisque (*) sont obligatoires
/
Une équipe à votre écoute